DIPLOMÁTICO RUM

Avez-vous l'âge légal pour consommer de l'alcool dans votre pays de résidence?

OUI
NON
Se souvenir de moi sur cet appareil
Pour accéder à ce site, vous devez avoir l'âge légal dans votre pays de résidence. En cliquant oui, vous acceptez les les mentions légales et la politique de confidentialité de ce site.

Craftmanship

Rhum vs Whisky: les spiritueux vieillis s’affrontent

mars 2021

Chaque évènement social a une place pour le rhum et une place pour le whisky. Ils fonctionnent comme des beaux-frères proches, ou comme vos oncles préférés, chacun avec une histoire excitante à raconter et une impression à faire avant la fin de la soirée.

Sur la base de cette analogie taquine, peut-on dire que le rhum c’est du whisky ? Non, les amis, pas du tout. Le rhum vs le whisky reste une dynamique conviviale qui se déroule différemment dans les foyers du monde entier. Il existe de nombreuses similitudes qualitatives entre le rhum et le whisky, mais seulement quelques différences. C’est probablement pourquoi ces deux spiritueux se trouvent dans une constante comparaison, surtout de nos jours.

Nous vous invitons à explorer à la fois le whisky et le rhum dans leurs voyages uniques du champ au barriques et à la bouteille. Saviez-vous qu’un rhum super premium peut être aussi superbe qu’un whisky haut de gamme? C’est vrai!

 

Origines

Il suffit de se pencher sur les origines de chaque spiritueux pour clore la question de savoir si le whisky et le rhum sont la même chose ? Si nous restons vraiment généraux, le rhum est une boisson caribéenne associée au soleil et au plaisir toute l’année. Le whisky, quant à lui, tire son énergie de la sobriété et du sérieux britanniques, toujours polis et formels.

 

  • Le rhum dans les livres d’histoire

La toute première mention du rhum dans l’histoire a été trouvée dans des documents officiels parfaitement conservés de la région de la Barbade en 1650. Le mot «rhum» n’a été de nouveau mentionné par la suite qu’en 1667, par le gouverneur jamaïcain dans un arrêté.

À cette époque, les premiers rhums du monde étaient distillés au Venezuela grâce à la culture de la canne à sucre largement implantée.

 

  • Le whisky dans les livres d’histoire

Le whisky “vieux oncle” a un pied en Irlande et l’autre en Ecosse. Un document écossais datant de 1494 contient la première mention officielle du whisky, d’après les historiens. L’Irlande, cependant, insiste toujours sur le fait que le whisky est réellement originaire de son sol. Cela est dû au fait que The Bushmills a été la première distillerie documentée au monde, s’installant fièrement au pays des saints et des érudits en 1608. Hear, hear!

Comme vous pouvez l’imaginer, le débat entre l’Écosse et l’Irlande est bien moins amical que celui du whisky rhum / rhum whisky, et quelque chose que nous sommes très heureux de laisser aux locaux.

 

Différences clés

Nous considérons que la différence entre le rhum et le whisky est assez simple. Ce sont deux spiritueux aux multiples facettes, mais nous trouvons de plus en plus de similitudes clés au fur et à mesure que les techniques de distillation modernes progressent.

Le rhum et le whisky sont au départ des matières premières abondantes. Les deux embrassent la fermentation, la distillation et le processus de vieillissement en barriques. Tout cela est fait dans le but de favoriser la qualité du produit final. Enfin, les deux s’efforcent de produire un résultat final mémorable en utilisant pour ce faire des parfums et des arômes.

Dans cette ressemblance se trouvent les principales différences, mélangées avec des similitudes plus étranges: celle du processus, du goût et de la force.

 

  • Rhum vs Whisky: Processus

Vous vous demandez toujours si le rhum et le whisky sont les mêmes? Jetons un coup d’œil aux matières premières utilisées pour les fabriquer, d’accord?

Le rhum est fabriqué à partir de la canne à sucre, tandis que le whisky commence sous forme de céréales, notamment de seigle, d’orge et de blé. Ces joyaux terrestres produisent des profils sensoriels très spécifiques dans chaque spiritueux. Après fermentation et distillation, les deux spiritueux sont transférés dans des fûts. Ces fûts prendront en charge le processus de vieillissement du produit lui-même (identique, mais différent!).

Les rhums premium passent leur temps de maturation en fûts de chêne américain neufs, ou en barriques autrefois utilisées pour contenir du bourbon ou des single malts. Les fûts utilisés pour la finition du produit sont ceux qui étaient auparavant utilisés pour vieillir les xérès. Certaines marques de whisky écossais haut de gamme utilisent cette même méthode depuis environ 200 ans!

Les whiskies écossais raffinés adoptent (presque) toujours des fûts usagés pour leur processus de vieillissement. C’est une technique qui a été établie très tôt, ayant comme résultat des produits super premium de nature intemporelle. Les vieux fûts de rhum, par exemple, donnent aux whiskies leurs notes de fruits ou d’épices restés depuis longtemps.

 

  • Rhum vs Whisky: Vieillissement

Le processus de vieillissement est absolument essentiel pour ces spiritueux, car il donne les arômes, la force et les notes différentielles à chacun d’eux. Dans les Caraïbes, ce processus est accéléré. Ici, le taux d’évaporation est plus élevé et le rhum vieillit trois fois plus vite que le whisky. À titre de perspective, après 12 ans de vieillissement dans la région des Caraïbes, un fût de rhum ne détiendrait que 40% de sa capacité d’origine.

De manière générale, le rhum est considéré comme gras, riche et chaleureux. Cet oncle porte une chemise à fleurs bruyante le jour, mais est toujours prêt à se glisser dans quelque chose d’un peu plus suave au coucher du soleil. Le whisky, en revanche, est plus susceptible d’être décrit comme doux, consistant et aromatique. Vous savez, le genre d’oncle qui enfile un costume trois pièces au petit-déjeuner, au déjeuner et au dîner.

Le whisky repose assez largement sur les fûts dans lesquels il est vieilli pour des notes aromatiques spécifiques. Si ce n’est pas encore tout à fait apparent, les tonneaux sont des instruments clés pour le whisky et le rhum. De plus, les rhums super premium peuvent être très similaires au whisky en termes de complexité et de caractère. Le rhum, cependant, est connu pour offrir beaucoup plus de notes de saveur.

 

  • Rhum vs whisky : goût et force

Enfin, le rhum ou le whisky, lequel est le plus fort ? Le goût du rhum par rapport au whisky peut être difficile à affiner. Des notes contrastées, des arômes uniques et même des couleurs variées font que chacun de ces spiritueux est apprécié par tant de goûts et de palais différents à travers le monde.

Ces spiritueux s’affrontent dans ce domaine, car leurs forces sont toutes les deux modifiées par le processus de vieillissement. Cette caractéristique est laissée totalement à la discrétion de la marque en question.

Les whiskies et les rhums forts et faibles tiennent leur place dans le monde de la mixologie. Les spiritueux plus légers et moins intenses donnent généralement de meilleurs ingrédients de cocktail. Des mélanges plus durs, plus forts, avec un arrière-goût doux sont généralement meilleurs pour un plaisir soigné, peut-être simplement servis « on the rocks ». En matière de préparation de cocktails, le rhum a un peu plus de polyvalence que notre oncle whisky.

 

Le rhum et le whisky partagent des teneurs en alcool similaires, mais ce n’est pas toujours le déterminant clé d’une saveur forte. Il existe d’autres variables qui contribuent à la résistance globale d’un spiritueux, à savoir le processus de distillation et les fûts utilisés pour le vieillissement.

Peu importe le moment ou le lieu, la société ou le moment à célébrer, il n’y a aucun doute que le rhum et le whisky peuvent tous les deux être les hôtes parfaits pour une occasion mémorable ! Bravo aux oncles amusants !

 

Share this article

Related posts